Skip to content
: 09 78 74 85 96
: info@actuiphone.fr

Les informations sur la consommation internet de vidéos

Les informations sur la consommation internet de vidéos

Regarder des films, des séries et des vidéos figure parmi les activités qui consomment le plus de data internet. Il convient ainsi de surveiller sa consommation pour ne pas être pris au dépourvu et éviter les mauvaises surprises. Voici les informations principales sur la consommation internet de vidéos.

La consommation internet de vidéos

consommation internet vidéo

En matière de vidéos sur Internet, l’unité de mesure utilisée est le mégaoctet ou Mo. Combien de gigaoctet internet pour un film ? Le fait de regarder une vidéo sans coupure durant une heure, en mode plein écran et sur une télévision à tube cathodique nécessite environ 780 Mo. Par ailleurs, il faut savoir qu’un Go fait à peu près 1 000 Mo. De ce fait, 10 Go de données internet permettent de regarder Netflix durant une dizaine d’heures sur un moniteur ordinaire.

La consommation internet sur Netflix est relativement importante. Avec 40 Go, deux personnes d’un même foyer peuvent regarder leur série préférée avec des épisodes de 60 mn trois fois hebdomadairement. En outre, il est encore possible de voir un film faisant à peu près 120 mn. La seule condition est que les 40 Go soient exclusivement dédiés à cette activité. Ce tableau fait état des équivalences sur Netflix.

Nombre de Go Nombre d’heures de visionnement
10 Go 10 h
20 Go 20 h
50 Go 50 h
75 Go 75 h
100 Go 100 h

Les télévisions HD

Par rapport aux télévisions classiques qui font 480 p, les modèles Haute Définition de 1080 p sont beaucoup plus gourmands en termes de mégaoctets. Plus précisément, ils consomment deux fois plus de données. Si vous passez énormément de temps à visionner des vidéos en ligne, envisagez la possibilité de souscrire un forfait télé satellite. En effet, la consommation internet de vidéos figure parmi les activités les plus gourmandes en data.

Qu’en est-il de YouTube ?

Il faut savoir que les vidéos et les différents canaux de divertissement ne se valent pas en matière de consommation de données internet. Si 10 Go offrent une dizaine d’heures de vidéos sur Netflix, ils permettent en revanche 60 heures de contenus sur une plateforme comme YouTube. La consommation internet sur YouTube est ainsi moindre par rapport à Netflix. Selon les statistiques, il apparaît qu’un tiers des habitués à YouTube visionnent environ 96 clips vidéo par mois. Cela équivaut à une dizaine d’heures d’écoute mensuelles. Si deux personnes utilisant un forfait de 10 Go regardent 96 clips en HD par mois, YouTube représente ainsi 50 % du forfait total. Il faut encore ajouter la lecture d’extraits audio ou vidéo via certaines applications, les réseaux sociaux et les jeux en ligne. À noter qu’un clip vidéo de qualité ordinaire sur cette plateforme et d’une durée approximative de 6 mn consomme environ 17 Mo.

Le point sur Skype

consommation internet vidéo

Au niveau de la consommation internet en Mo, celle de Skype est comprise entre celles de YouTube et de Netflix. En effet, il faut environ 28 Mo pour une visioconférence d’une heure. 10 Go de data vous permettent ainsi d’utiliser la plateforme de communication Skype durant 370 heures. Ce volume horaire correspond environ à des visioconférences se déroulant tout au long de la journée et 7 jours sur 7 pendant un mois entier. Sachez que les appels VoIP ou Voice over Internet Protocol, largement utilisés sur cette plateforme de communication, ne nécessitent que peu de bande passante. Il en est de même pour les GPS. De ce fait, la consommation internet de Skype est relativement raisonnable.

Au niveau mondial

Les chiffres parlent d’eux-mêmes, car une étude a révélé que 58 % de la bande passante mondiale est consacrée au visionnage de vidéos. Les autres activités se répartissent comme suit :
* la navigation web 17 % ;
* le gaming 7,7 % ;
* le social 5 %.

Du côté des sites de streaming, Netflix s’accapare plus de 15 % du trafic descendant au niveau mondial. En ce qui concerne YouTube, les usages sur mobile lui permettent de se hisser à la seconde place avec 11 % du trafic. Avec 3 %, Amazon occupe la troisième place. S’il était admis que BitTorrent allait être de plus en plus délaissé au profit des offres de streaming, ses services restent pourtant appréciés. En effet, plus de 22 % du trafic ascendant sur le plan international sont réservés à BitTorrent. Dans la zone EMEA (Europe, Moyen-Orient et Afrique), ce pourcentage atteint 31 %.

La question du piratage

Pourquoi les plateformes de torrents reviennent-elles sur le devant de la scène ? Cela s’explique par la complexité des offres des différents sites de streaming et la multiplication des contenus exclusifs. Selon Cam Cullen de Sandvine, un nombre croissant de sources proposent du contenu inédit qui n’est disponible que sur un unique service de diffusion :
* HBO avec Game of Thrones ;
* Netflix avec House of Cards ;
* Amazon avec Jack Ryan ;
* Hulu avec The Handmaid’s Tale.

Le coût d’accès à tous ces services étant particulièrement élevé, les clients ne s’abonnent qu’à quelques services et piratent le reste.

Quid de la consommation internet ?

Il s’agit de la quantité de données qui sont échangées entre le réseau internet et un ordinateur connecté durant une période définie. Ces données se transfèrent dans les deux sens : du réseau vers l’ordinateur (aval) et de l’ordinateur vers le réseau (amont). Qu’il s’agisse d’échanges de courriels, de navigation web, de jeux en ligne ou de téléchargements, toute activité sur la Toile consomme des données. Un simulateur de consommation internet permet d’estimer les data nécessaires à vos besoins. Pour réduire votre consommation, différentes astuces peuvent être utilisées. Au final, la consommation moyenne de data dépend des usages et des utilisateurs. Regardez cette vidéo pour connaître toutes les astuces afin de gérer votre consommation internet facilement.

Différence entre aval et amont

Un transfert qui s’effectue en aval, également appelé download ou téléchargement, part d’Internet vers l’ordinateur. Voici quelques exemples :
* La navigation sur le Net, car les sites visités transmettent des données à l’ordinateur pour lui permettre d’afficher toutes les informations souhaitées par l’internaute ;
* Les webradio et web-TV qui assurent une lecture en continu d’émissions audio et vidéo ;
* La réception de courriels qui permettent d’ouvrir tous types de fichiers (documents, photos et pièces jointes) ;
* Le chatting écrit ou vidéo ;
* Le téléchargement de films, de chansons, d’images et de logiciels.

Le téléversement

Contrairement au téléchargement, le téléversement ou upload s’effectue de l’ordinateur vers le Net. Cela concerne le clavardage ou le chatting, l’envoi de courriels et certains sites de téléchargement qui se basent sur l’échange de fichiers. Dans la majorité des cas, un internaute effectue davantage de téléchargements que de téléversements. Rendez-vous pour télécharger le logiciel STAT ‘n’ PERF qui permet de déterminer votre consommation de données en termes d’octets reçus et émis.